Rechercher
  • Thomas Lesourd

D'une île à l'autre.

Comme son nom ne l'indique pas, le 13th Parish festival est un nouvel évènement dédié au cinéma , dont le nom est une référence aux paroisses qui constituent les subdivisions administratives des îles Anglo-Normandes et spécifiquement l'île de Jersey sur laquelle se déroulait la fête.


Y'a un ptit peu d'vent.

A peine atterrit d'un mois à Madagascar, j'y représentais Off-Courts le temps d'une projection "Best Of" de nos laboratoires de créations, qui signait ce que nous souhaitions comme le premier pas d'une collaboration durable entre nos festivals.




Le 13th Parish festival a été créé non seulement pour présenter le meilleur du court métrage international aux habitants de l'île (clin d'oeil à mes amis de MiYu distribution et de leur phénoménal "Empty Spaces projeté en ouverture), mais aussi dans l'idée d'affirmer un lien fort avec la Normandie, si proche et si éloignée à la fois de cet endroit. Problème bien connu des insulaires en général ...


Les questionnements d'identités sont quasiment permanents pour ce petit morceau d'Angleterre perdu au large de la France. Une Peur du brexit pour un paradis fiscal qui n'a jamais fait partie officiellement de UE et paye avec des Livres spécifiques au territoire qu'il faut changer avant d'aller en Angleterre. Village de 100 000 habitants qui se permet d'avoir un "quartier financier". Un argent fou, mais une jeunesse quasiment intégralement absente des évènements culturels ... Phénomène évident quand la jeunesse créative prend automatiquement son envol vers l'Angleterre ou l'Europe ...





Vous vous en doutez, les discussions sont très vite passées du cinéma à la politique. Et la diffusion d'Analakely, notre film sur les émeutes de 2018 à Antananarivo, a provoqué un Q&A intense auprès d'un public à la fois éloigné, mais très conscient des problèmes mondiaux. En tout cas plus que certains connards qui ont des postes importants à l'année à Mada. Suivez mon regard. Ha ben non, vous voyez pas pas où je regarde ... Bah c'est mieux comme ça.



Bref, deux petits jours de belles rencontres, dans lesquelles je me doix de citer "Mic" du Kork Film Festival, qui en plus d'être un type formidable, est en pleine période de sélection et vous invite à inscrire vos films ICI.

Deux jours de discussion sur l'avenir aussi. L'idée a germée de créer un "Kino Parrish" pour l'année prochaine, pendant lesquels quelques voisins normands viendraient poser leur regard sur les différentes îles dela région. Rien n'est encore décidé, mais si certains d'entre vous (auteurs, techniciens) désirent montrer leur intérêt pour cette idée, n'hésitez pas à laisser des commentaires sous cet article.

Avoir des signes de motivation pourrait aider à donner vie à cette envie. L'envie d'avoir envie. Qu'on rallume ma vie.

Jean Jacques Goldman.





64 vues2 commentaires