Rechercher
  • Thomas Lesourd

Enquête au coeur du Nikon Film Festival

Il y a deux ans, commettais une petite vidéo/vomito dans laquelle remettais le concours Nikon à sa place d'usine à spam putassière.

Un crime de lèse majesté qui m'a valu, au coeur de la tempête, un entretien de plus d'une heure avec ses organisateurs offensés dans les couloirs duFestival du court métrage de Clermont-Ferrand (à l'époque où ils s'entendaient encore presque bien). Mais comme dit le grand Ricky Gervais : "c'est pas parce que t'es offensé que t'as raison".

Merci à Alexandre Lança du mag Les Ecrans Terribles de s'être rappelé de cette anecdote et de m'avoir retrouvé pour un entretien dans son "enquête" qui essaye d'analyser la place qu'a aujourd'hui cet évènement dans le paysage du cinéma semi-pro hexagonal. Ma réponse est toujours la même : Trop grande.

Et son impact toujours autant malhonnête qu'idiocratique. Le lien vers l'article : http://www.lesecransterribles.com/enquete-au-coeur-du-nikon-film-festival/48706?fbclid=IwAR1QwjNj884bgG0Xt-5ZHkIDLGvoJfTV2KrY2U-NLylaZzj0yU607MvGxa0 L'objet de lèse majesté :



20 vues