Rechercher
  • Thomas Lesourd

Ti Kino Gasy, et c'est partiiiiiiiii !

Record de participants battu cette année pour le Ti Kino Gasy, avec très officiellement 108 personnes qui ont répondu à l'appel, encadrés par votre serviteur et Kopetha Razafimandimby, mon partner in crime d'un nombre d'années qui commence à devenir indécent de citer.

Des participants quasiment tous étudiants dans les deux principales formations d'audiovisuel de Tana qui vivent pour une bonne partie d'entre eux leur première expérience de tournage, écriture, montage. Bref, un atelier Kino spécial "se sortir les doigts du cul" pour des jeunes qui n'ont pour l'instant étudié le cinéma que par le prisme théorique.

Et comme on aime les défis, et appuyer le message d'entraide et de collectif du Kino, on s'est dit qu'au lieu de réaliser plein de films dans son coin, on allait en faire un seul tous ensemble !


Un seul giga trip expérimental sur la ville d'Antananarivo, dans lequel les kinoïtes checheront à capturer l'âme de cette ville fascinante dans un cadavre exquis de documentaires, d'animation, de poésie, de slam et de chansons populaires.


Ce sera ensuite au compositeur Edouard Pons (l'Atelier, de Laurent Cantais ...) de donner une cohérence musicale à cet objet dont, pour être honnête, nous n'avons ucune idée du rendu final.

L'important ici est de pousser les jeunes à l'échange dans la création, et à se confronter avec la réalité du terrain.


"faire bien avec rien, mieux avec peu, mais le faire maintenant", tel est le slogan du Kino depuis 20 ans. Nous avons tenu à lui rajouter deux simpoles mots : "maintenant ET ENSEMBLE".


Après un lundi hyper intense pour seulement deux encadrants à répondre aux questions de cette centaine d'étudiants passionnés, ce mardi était plus calme pour nous. Après la traditionelle conférence de presse des RFC, la majorité des kinoïtes se sont dispercés aux quatre coins de la ville pour filmer les différents sujets tandis que nous avons commencé à tester différentes formes d'animations et d'expérimentations visuelles dans le labo (merci à la super équipe du "Ku De Ta" pour l'accueil) en attendant les premiers montages qui commenceront demain.


En attendant, AU DODO, parce qu'il va falloir avoir des cerveaux opérationnels demain !


(Merci à Mianoka Andriamandroso pour les photos, retrouvez tout plein d'autres images du festival



84 vues3 commentaires